TDAH/Opposition/DYS

Troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.

 Gestion des troubles anxieux chez l’enfant à partir de 6 ans.

Troubles de l’apprentissage et de l’attention, énurésie, bruxisme.

Cette accompagnement est ouvert notamment pour les adolescents ainsi  que  les adultes.
Une des causes, la piste hormonal ? En neuro- réflexologie l’attention est porter sur la restauration du fonctionnement du système nerveux autonome.
Par cette action la mise en place de l’homéostasie via la sécrétion de certaines hormones (L’acétylcholine, Cortisol, Adrénaline, Noradrénaline ect…).
C’est tout naturellement que votre réflexologue à décider de se former à la prise en charge des troubles anxieux et de  l’attention avec ou sans hyperactivité.

De plus en plus présent chez les enfants, les adolescents, les adultes ne sont pas pour autant épargner.

Ayant moi même une enfant DYS, il m’a paru nécessaire en plus de ma formation en réflexologie périnatalité et pédiatrique de me former afin d’apporter une prise en charge complémentaire à mon enfant ainsi qu’ une aide et un soutien à mes consultants.

Une approche globale étudier et reconnu pour aider au bon fonctionnement des sphères corporelle, émotionnelle et cognitive en favorisant la normalisation de l’activité réflexe de la personne.

Chez certaines personnes atteintes du TDAH, les chercheurs ont remarqué une déficience au niveau de certains neurotransmetteurs, responsables de l’humeur et du comportement, dans le cerveau. Il s’agit notamment :

-De la dopamine, qui joue un rôle important dans la motivation et l’attention ;

-De la noradrénaline, qui joue un rôle important dans le processus d’apprentissage, mais également dans la mémorisation et la notion de prudence.

Une faible production de ces neurotransmetteurs entraîne non seulement le manque d’attention, mais également la tendance à l’impulsivité de l’enfant hyperactif.

Méthode réflexes et mouvements

La génétique

La génétique joue un rôle majeur dans l’apparition du TDAH chez l’enfant, car il semble que ce trouble soit héréditaire.

La prévalence de la maladie chez les apparentés d’une personne hyperactive est effectivement très élevée. Près de 25 % des parents hyperactifs mettent au monde des enfants souffrants de TDAH. Par ailleurs, des études menées sur des vrais jumeaux ont montré que si l’un souffrait d’un trouble déficitaire de l’attention, dans 20 % des cas seulement, l’autre n’en souffrait pas. Autrement dit, dans 80 % des cas, les deux enfants étaient parallèlement touchés.

L’ environnement

Le TDAH peut être provoqué par une importante exposition de l’enfant à des produits toxiques tels que le plomb ou le mercure, mais également les pesticides organophosphorés, pendant la grossesse ou à l’allaitement.

Des études ont également montré que certains additifs alimentaires, dont les colorants et les conservateurs, peuvent induire un état similaire au trouble déficitaire de l’attention chez des enfants prédisposés génétiquement à la maladie.

.

TDAH/OPPOSITION/DYS

Les symptômes : comment reconnaître le TDAH ?

 

Les trois principaux symptômes du TDAH sont l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Ces trois manifestations peuvent être présentes simultanément chez l’enfant, à des degrés divers, mais elles peuvent également être séparées de manière aléatoire. On peut ainsi distinguer trois formes de TDAH :
-Le trouble déficitaire de l’attention sans hyperactivité
-Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité
-L’hyperactivité et/ou l’impulsivité

Une alternative complémentaire dans la prise en charge des Adules, Adolescents et des enfants.

accompagnement TDAH et DYS cabinet aroma-spirit.fr Saint Julien en Genevois

Panier